Veille sur toi-même… leçons du naufrage d’une “star évangélique” !

Lui, ou il …

peu importe qui. Vous pouvez dramatiquement mettre différents noms sous ce pronom. Aux USA, en France, en Angleterre. Je préfère ne pas faire la promotion de son parcours inqualifiable. Il, donc, était un modèle pour nombre d’entre-nous, dans bien des domaines. Brillant dans sa manière de défendre l’Évangile, éloquent, pertinent. Ses livres nous ont été d’une grande utilité et motivation dans notre façon d’évangéliser. Admiré, il était investi d’une véritable autorité spirituelle. D’une aura… c’est peut-être aussi le problème ! Mais voilà, aujourd’hui sa double vie est dévoilée dans toute sa perversité. 

Il est important de discerner l’avertissement qu’est pour chaque leader spirituel, la chute de plusieurs stars évangéliques. Quelles leçons apprendre ? Quelles précautions adopter ? Quelles mesures mettre en place pour éviter ce piège ?

Pas moi Seigneur !

J’ai été particulièrement touché par un tweet de mon ami @GuillaumeBourin : 

Plusieurs me reprochent d’avoir écrit sur Facebook que le scandale de [lui]  me renvoie en pleine face ma propre dépravation. Un ami m’a même écrit : « Jamais tu ne ferais cela, Guillaume ! ». Si vous pensez de cette manière, vous sous-estimez la puissance que le péché peut avoir dans la vie d’un être humain, dans la mienne en particulier. La prochaine fois que vous penserez « Jamais je ne ferai une telle chose ! » ou « Jamais cela ne m’arrivera ! », souvenez-vous alors des paroles de Pierre : « Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort ! » ( Luc 22.33 ). Et cette même nuit, il renia son Maître…

Ma dépravation

Guillaume a raison. Nul ne doit sous-estimer sa propre dépravation. La minimiser c’est nier la nécessité absolue de la mort de Christ sur la croix. Le prix payé pour le rachat de notre péché et de la mort. (Je vous invite à écouter H. Blocher sur ce sujet : Jésus la gravité du péché et la réalité du jugement Marc 9 : 42 à 50).

Dans cette dernière étape de ma vie et de mon leadership, profitant d’un accompagnement spirituel, j’ai le temps de revisiter mon propre parcours et mon ministère. L’occasion de prendre conscience de mes failles, trop souvent occultées par l’hyperactivité commune à bien des leaders spirituels. C’est tellement gratifiant d’avoir un agenda plein Et même tellement « spirituel » ! 

Dans l’une de mes failles, je vois l’ombre du prédateur. Plus intéressé à prendre qu’à donner. Désireux à tout prix satisfaire mon moi égoïste. Posséder plutôt qu’aimer. Voulant, quelque soit le prix, parvenir à mes fins. Négligeant les effets désastreux de mes attitudes sur les autres. Je sais aujourd’hui que j’ai blessé des personnes, des femmes en particulier. Par ce désir forcené d’avoir, de profiter, de posséder. J’ai honte, et je regrette certains comportements, gestes, même certains regards !

Vous avez appris qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.  Mais moi je vous dis: Tout homme qui regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. Si ton œil droit te pousse à mal agir, arrache-le et jette-le loin de toi, car il vaut mieux pour toi subir la perte d’un seul de tes membres que de voir ton corps entier jeté en enfer.

Matthieu 5 : 27-29

Ne pas la nourrir

Je suis profondément reconnaissant que l’ombre du prédateur, que je discerne dans ma faille, n’aie été nourrie ni par le succès, ni par le pouvoir ni par l’argent ! Elle ne demandait sans doute que cela. ! Mais merci Seigneur, elle n’a pas été alimentée. Lui a connu un succès mondial… Il disposait de moyens financiers très importants. De quoi repaitre généreusement le prédateur. Qui plus est, les moyens pécuniaires d’organiser sa perversion et couvrir ses méfaits ! Vous le voyez le trop fameux piège : sexe, argent, gloire ?

Orthopraxie

Il a été tout récemment l’un des orateurs à Jakarta lors du Rassemblement des Jeunes Leaders (RJL2016), où beaucoup d’entre vous l’ont entendu élaborer sur le thème « Overcoming the Christian Credibility Gap » en prêchant la vérité avec conviction, sagesse et puissance ; mais à cette époque, personne de nous n’était au courant du large fossé qu’il y avait entre son message et sa vie en tant que messager.

Michael Oh PDG du Mouvement de Lausanne.

Prêcher, enseigner, écrire, démontrer une orthodoxie, approuvée, et même admirée par beaucoup n’est jamais la preuve, la certitude d’une bonne d’une bonne orthopraxie. Cette orthopraxie est le fruit de l’oeuvre du Saint-Esprit. Le fruit du processus de toute une vie ou l’action de Dieu, par notre piété, des relations spirituelles et des circonstances spirituelles nous façonne et nous transforme à l’image de Jésus-Christ. Ce ne sont ni les fruits du ministère, ni les succès qui font l’homme de Dieu. Mais cette mutation spirituelle profonde de l’âme, à la ressemblance de Jésus.

Ma collègue et amie, le Docteur Mary Kate Morse exprime cela avec pertinence :

Les dirigeants doivent se soucier davantage d’approfondir leur caractère que de diffuser leur message et de développer leurs églises ou organisations.  Nous sommes appelés à être saints. Nous sommes appelés à placer les intérêts des autres avant les nôtres.  Nous sommes appelés à être une offrande acceptable aux yeux même de Dieu.  Notre message est notre ressemblance avec le Christ incarné.  Ce ne sont pas nos paroles.  Si notre ressemblance avec le Christ s’effrite, nos paroles laisseront peu d’héritage spirituel.  Ils seront interprétés à travers le feu de notre état de péché.

https://www.missioalliance.org/another-one-bites-the-dust-three-changes-the-church-needs-to-make/

Notre message est notre ressemblance avec le Christ incarné.  Ce ne sont pas nos paroles.  

Mary-Kate Morse

Avertissements

J’ai reçu différents avertissements, au cours de ma vie. Des frères m’ont fait des remarques, ont critiqué mes attitudes. Mon mentor m’a conseillé de ne pas rester célibataire au début de mon ministère. Nous travaillions parmi les jeunes… « Alain tu devrais te marier… et ainsi clarifier tes attitudes ! » Quel précieux conseil….que j’ai mis en pratique six mois plus tard. Mais lui, n’a pas accepter les mises en garde. Plusieurs se sont étonnés de certains de ses comportements. Au contraire, il s’est braqué, mis en colère, et s’est enfoncé dans sa perversité, en ajoutant mensonges aux mensonges…Tragique !

Sincère… repentir

La Bible est claire à propos du péché. Celui-ci ne peut ni passé sous silence, ni minimiser. Chuter, tomber… certes,  mais surtout, être sincère, pour pouvoir reconnaitre son péché. Sincère vient du latin sine cire. On apposait cette certification sur les poteries, après examen à la lumière par des spécialistes. Elle attestait que le objets ne présentaient aucune imperfection qui auraient pu être camouflée avec de la cire. 

D’un croyant sans cire à un autre croyant sans cire, nous confessons nos péchés les uns aux autres – nous nous acceptons les uns les autres, nous nous pardonnons les uns aux autres, et nous nous aimons les uns les autres.

Ibid.

Je vous invite lire à propos de la repentance, cet article : Le principe qui marqué ma vie.

Un mentor

Donnez la permission à un chrétien mature et sans cire, de vous poser les bonnes questions. De vous aider à regarder dans vos angles morts. C’est toujours là que se cachent les ombres de votre vie. J’ai encore dans l’oreille certaines remontrances sévères, de mon premier mentor. J’étais entrain de céder à l’ombre de ma faille. Aujourd’hui plus que jamais, je réalise le privilège d’avoir été réprimandé. 

Durant mes  vingt années d’épreuves, mon mentor actuel a écouté, avec bienveillance, tout ce que j’ai pu lui partager de mes combats sans filtre. Je lui ai souvent « vomi aux pieds » les choses les plus vils qui pouvaient sortir de ma faille. Et ce n’était pas beau. Mais quel privilège et quelle protection que d’avoir un véritable frère d’armes, à qui se dévoiler sans cire ! 

Des amis spirituels

Je ne [le] connaissais pas très bien. Je n’ai eu que quelques interactions avec lui en 2016 et en 2013 lorsqu’il a pris la parole à Bangalore, en Inde, pendant mon installation officielle comme nouveau PDG de Lausanne. Mais je soupçonne qu’il a expérimenté trop peu de grâce horizontale et trop de facettes masquées qui cachaient les failles et les imperfections de sa vie. Je comprends qu’il n’avait pas beaucoup d’amis proches, mais là encore, je ne le connaissais pas bien. Du moins, nous n’avons jamais entendu qu’un ami le connaissait assez bien pour être au courant de ses abus et de ses dépendances, ou pour l’aider avec amour et par des réprimandes à s’en sortir.

ibid.

J’ai eu le privilège de collaborer avec des frères, solides en Christ, avec lesquels j’ai pu parler de mes failles, de mes combats. Quelle protection en même temps quelle libération. 

Un modèle

Mars 2003. Avec ma femme, sommes en Allemagne pour ProChrist, grande campagne d’évangélisation à travers toute l’Europe. L’orateur est Ulrich Parzany, évangéliste allemand. Le Billy Graham européen. Il s’adressera à cette occasion à plus d’1,5 millions d’auditeurs. C’est son anniversaire. Tous les acteurs de cette grande campagne, caméramans, traducteurs, secrétaires, sont logés dans le même hôtel. Tout le monde est réuni au petit-déjeuner. Le Docteur Utsch, président de ProChrist, adresse quelques mots de félicitations à Ulrich. Je garde en tête cette phrase magnifique, prononcée publiquement, devant toute l’équipe : « Ulrich toi veilles sur ton message, nous nous veillons sur toi ! » Voilà le type de relation et de protection dont chaque leader spirituel a besoin !

Le combat ne cessera pas

Ne pensez surtout pas que le combat s’estompe avec l’âge. Cette une grossière erreur. Comme me le confiait un pasteur africain, Le péché ne connait pas ton âge ! Lisez ce témoignage. Au contraire, je crains que les victoires que nous n’aurons pas remportées dans notre jeunesse deviendront de vraies infirmités chroniques, alimentées par la faiblesse de l’âge. À 75 ans, ili était englué dans son péché !

Conclusion

Michael Oh tire plusieurs conclusions, dont celle-ci

Cette situation me rappelle qu’il est nécessaire de rechercher des mentors et des influenceurs pieux pour nos vies sans idolâtrer les bénédictions qu’ils portent. La chute de personnalités publiques est plus dramatique et émotionnellement douloureuse lorsque nous les avons élevés plus qu’il n’en faut dans nos cœurs. Les célébrités chrétiennes n’ont pas seulement des faiblesses, elles sont de la poussière et retourneront à la poussière. Pour ceux d’entre vous qui font partie de la famille GJL (Génération des Jeunes Leaders) de Lausanne, je vous exhorte à vous donner au Seigneur et à vous donner les uns aux autres de manière à recevoir cette grâce verticale et horizontale

Ibid.

Questions à le pas éluder 

  • De quoi nourrissez-vous « l’ombre de votre prédateur » ?
  • Êtes-vous sans cire ?
  • À qui pouvez-vous confesser vos péchés ?
  • À qui parlez vous de vos failles ?
  • Avez-vous un mentor ?
  • Avez-vous des amis spirituels
  • Votre hyperactivité dans le ministère ne cache-t-elle pas des failles ?

Veille sur toi-même et sur ton enseignement. Mets-y de la persévérance, car en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même ainsi que ceux qui t’écoutent.

1 Tim 4 : 15

que celui qui croit être debout fasse attention à ne pas tomber !

1 Cor 10 : 12

Cet article a été relu par ma précieuse épouse.

Précédent

Suivant