Le péché ne connait pas ton âge !

Certains pourraient croire que le combat pour la pureté sexuelle concerne essentiellement les jeunes. Rien n’est plus faux. Un leader national français, qui a franchit le cap des 70 ans, me disait récemment :

J’ai l’impression, à mon âge, d’avoir les mêmes combats sur ces questions que ceux que j’avais à 17 ans ! 

Un évangéliste Malien..

… d’un certain âge, rencontré lors de l’un de mes voyages, me racontait ses combats pour la pureté et la fidélité. En déplacement dans un autre pays d’Afrique, il séjournait dans un hôtel. En pleine nuit on frappe à sa porte. Le frère se réfugie dans la prière et supplie Dieu de la garder de la tentation. Le matin une jeune femme de l’hôtel lui dit : 

– J’ai frappé à ta porte cette nuit pourquoi n’as-tu pas ouvert ?

– Mais que me voulais-tu en pleine nuit ? 

– Je voulais parler avec toi.

– Alors nous pouvons parler maintenant…

– Non, maintenant je n’ai plus rien à te dire !

La nuit suivante on frappe à nouveau à la porte de sa chambre. Le frère, encore une, fois crie à Dieu. Le lendemain il explique à la fille.

– Que fais-tu ! Je ne veux pas de tes services, moi je suis fidèle à ma femme, ce serait un péché… Et la fille de répondre : 

– Oui mais ta femme est vieille !

Une forme de combat… 

…sans doute différent des nôtres. Mais la même lutte contre le la tentation, la chaire et le péché. Avec les mêmes armes : l’attachement à Christ, une totale dépendance de sa grâce et une repentance continue… et la présence du Saint-Esprit en nous. 
Ce frère, ancien musulman, aujourd’hui pasteur, évangéliste, responsable de l’évangélisation dans son pays, profondément attaché à son épouse, (une femme de prière) a résumé ses combats d’homme de cette formule : « Le péché ne connaît pas ton âge ! »

Quelle belle leçon à retenir ! 

À l’imitation de Paul qui disait au début de son ministère : Je suis le moindre des apôtre, et à la fin se voyait comme le plus grand des pécheurs. Courage mes amis. La lutte est souvent âpre. Mais l’enjeu en vaut la peine : glorifier Dieu par notre vie. Et vivre dans sa paix  et la joie d’être préservé du péché ! La victoire est en Christ !

Et si vous êtes tombé ?

Bien sûr tomber dans le péché est attristant, frustrant, douloureux. La rémanence de certaines images, comme la “rémanence de la tristesse” du coeur peut durer, persister. Cependant n’oubliez pas : votre péché ne vous défini pas. Nous sommes pécheurs. Nous sommes dépravés, la Bible est claire. Aucun doute. Mais nous sommes définis par la grâce de Dieu qui nous accueille, nous ouvre les bras et nous reçoit tels que nous sommes, grâce au sacrifice de Jésus à la croix. Nous ne devons pas laisser le péché, ni le diable, nous confisquer notre statut… et notre salut ! Faites comme David : confessez votre péché.

Je t’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas caché ma faute. J’ai dit: «J’avouerai mes transgressions à l’Eternel», et tu as pardonné mon péché.-

Psaumes 32 : 5

Et saisissez son pardon pleinement.

Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal.

1 Jean 1 : 9

Quelques questions cependant ;

Envers qui êtes-vous redevable de votre pureté ? Avez-vous un partenaire de prière, à qui vous avez donné le droit de vous interroger régulièrement sur la fréquentation de sites illicites, ou de votre pureté ? C’est le rôle d’un groupe de croissance. Connaissez le principe des groupes de croissance ?[1].

Avez-vous un mentor qui connaît votre combat, vos luttes ?

Avez-vous des difficultés récurrentes à propos de la pureté sexuelle ? Le combat ne diminuera pas avec l’âge, soyez en certains. Cela veut dire qu’il nous faut mettre en place des « outils » pour gagner le combat de la pureté. Sans oublié que certaines situations réclament une aide, un accompagnement.  

Je vous recommande, pour vous même ou pour d’autres, l’excellent livre « Être libre c’est possible » sous-titré «  La puissance de la grâce dans le combat pour la pureté ».[2] De vraies propositions pour gagner le combat de la pureté.

Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d’être aimé, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange. 

Phlippiens 4 : 8

[1 https://www.evangeliquedeloches.fr/files/GroupeDeCroissance.pdf

[2]https://www.blfstore.com/A-15800-etre-libre-c-est-possible.aspx

Précédent

Suivant