Perfectionnement : pas perfectionnisme !

Chère Marlène,

Tu m’écris que tu luttes avec ce comportement de perfectionniste et après réflexion, je prends mon clavier pour te faire part de mes pensées. Tu abordes un problème qui touche plus les femmes que les hommes et qui s’amplifie si nous sommes en position de responsabilité ou de leadership. Devant les attentes des autres, le perfectionnisme nous guette. Tu me décris bien que pour toi, toute imperfection n’est pas envisageable et que tu veux atteindre à tout prix la perfection.

Perfectionnisme : NON

 Cet ennemi redoutable qui te fait souffrir se manifeste souvent, comme tu me l’écris, par une attitude trop critique et trop sévère envers tes accomplissements et envers toi-même. Tu souffres de ce mal, le perfectionnisme. Cela génère de l’inquiétude, du stress et de l’angoisse et t’éloigne de la joie et de la paix. Tu as tendance à t’attacher à ce que tu fais et tu exiges une réussite sans faille. Tu te focalises trop sur ce que pensent les autres. 

Je ne pense pas que la Bible nous demande de vivre comme cela. Cela te fait douter de toi et te fais croire que le bonheur se trouve dans la perfection. N’oublie pas que « le mieux est l’ennemi du bien » À toujours vouloir toujours tout améliorer, on perd les nuances et tout devient « noir ou blanc ».  Bien sûr, tout ce que nous faisons, nous devons le faire de façon sérieuse et consacrée comme pour le Seigneur. Tu as raison de souligner que Dieu nous demande de tendre vers la perfection. Mais tu ne dois pas confondre les deux.  Tu me demandes…

… comment sortir de ce piège…

… alors, voici quelques pistes de travail. 

  • Le plus important est de lutter contre cette tendance qui te pousse à te comparer aux autres et à te soucier trop de ce qu’ils pensent.  
  • Il faut aussi bien connaitre tes qualités et tes défauts et avoir une opinion juste de toi-même. Il faut apprendre à accepter ce que l’on ne peut pas changer. 
  • Concentre-toi sur ce que tu peux changer comme par exemple tes réactions, tes attitudes ou tes pensées. 
  • N’oublie pas de prend plaisir à faire, à réaliser sans viser la perfection absolue. 
  • Il faut aussi que tu développes la patience et que tu luttes contre l’insatisfaction et surtout, n’entre pas dans l’introspection maladive.

Perfectionnement : OUI

Tu me dis à juste titre que la Bible parle de la perfection. En effet, notre but est d’atteindre le statut de « femme parfaite » qui peut aussi se dire « femme adulte » en Christ. Déclarée pardonnée et juste grâce au sacrifice de Jésus à la croix, nous sommes pour ainsi dire parfaite devant Dieu. Mais tout comme le péché, pourtant effacé, continue de nous coller à la peau, de même notre perfection est entachée dans cette vie ici-bas. C’est pour cela que la Parole nous demande de travailler à notre perfection

La perfection concerne plus ce que nous sommes en Christ et ce que nous devons devenir pour lui ressembler plutôt que ce que nous faisons. Dieu, dans sa bonté, ne nous laisse pas sans enseignement à cet égard.

Tout d’abord, tout au long de la vie, nous apprenons de nos erreurs et nous pouvons ainsi corriger nos manquements. Nous apprenons aussi à lâcher prise car nous ne pouvons pas tout contrôler surtout pas ce que pensent les autres. Tu te rends compte qu’en étant atteinte de perfectionnisme, tu passes à côté de tout cela. 

L’apôtre Paul devait travailler aussi à son perfectionnement et tu peux être encouragée par cela. Dans la Parole, les pistes pour tendre vers la perfection ne sont peut-être pas celles auxquelles tu penses. Relis les versets que je te propose en fin de mon courrier.

Pour le reste, frères et sœurs, soyez dans la joie, travaillez à vous perfectionner, encouragez-vous, vivez en plein accord, dans la paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.

2 Cor 13:11

Nous sommes encouragées à travailler pour notre perfection en ce qui concerne l’unité entre nous, à nous éloigner de tout ce qui prendrait la première place dans nos vies au détriment de notre relation avec notre Seigneur. C’est le problème chez le jeune riche lorsqu’il rencontre Jésus. 

Nous sommes invitées à maîtriser notre langue et notre corps tout entier pour parvenir à l’état d’adulte en Christ. Je pense que l’on peut rajouter que nous devons grandir dans l’amour pour Dieu et pour notre prochain.

 Il y a encore beaucoup de choses à dire et j’espère que l’on pourra se voir bientôt.

 Ne t’inquiète pas car personne n’est parfait. Seul, notre Seigneur Jésus est parfait et quand il paraitra, tout sera mis en lumière. Concentre-toi sur L’amour de Dieu, ses voies, sa loi et sa volonté qui sont parfaites. Laisse Dieu travailler en toi par son Esprit car il va achever l’œuvre commencée en toi pour la rendre accomplie et complète. 

N’oublie pas que le Seigneur jugera de tout.

 Versets à relire :     Matthieu 19. 21     Jacques 3. 2   Philippiens 1. 6    Psaume 18. 31

Articles de Brigitte :

Précédent

Suivant

12 Commentaires

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.