Le réveil : tu y crois toi ? 2-2

La question

Crois-tu encore au réveil comme on l’entend aujourd’hui ? Avec plusieurs pasteurs de ma génération, de différentes familles d’églises, on en parlait la semaine dernière et on se sentait désabusés….voir abusés à ce propos ? Nous croyons moins au réveil de masse, qu’un à un réveil personnel qui porte ses fruits progressivement. Nous sommes moins dans une logique utopiste des revivalistes : la nation entière sera sauvée ! Joël

Cher Joël

Après avoir traité le volet de ta question qui porte sur le réveil personnel, ICI, je m’attaque à l’aspect du réveil de masse. Je crois au réveil de masse, comme tu le nommes, pour plusieurs raisons. Mais j’évoquerai aussi quelques obstacles…

1° Biblique 

Ici je cède la parole à Roy Hession :

Lisez le texte d’Ezéchiel 37, versets 1 à 14. Ce passage présente l’une des illustrations les plus frappantes du réveil dans la Bible. Un terrible carnage s’est déroulé autrefois dans cette plaine ; les corps ont pourri sur place, puis tout s’est desséché au soleil méditerranéen. Il arrive que des voyageurs découvrent de pareilles scènes. Ils parviennent en un lieu où s’est livrée une grande bataille, et les os secs des morts sont demeurés là depuis des années, peut-être des siècles. Voilà la situation évoquée par cette vision. La puissance et la grâce de Dieu sont telles qu’il peut redonner une nouvelle vie à ces squelettes. Il est capable d’en faire surgir une armée fort nombreuse. 

Extraits de Roy Hession, Réveil aujourd’hui, Editions tells, pages 28 à 32.

Situation désespérée

C’est dans une situation pareille, sans espoir, que la grâce de Dieu peut manifester toute sa grandeur. Le réveil, ce n’est pas de bons chrétiens devenant meilleurs, mais ce sont ceux dont la vie chrétienne se meurt, qui n’ont plus de relation vivante avec Jésus, qui reprennent vie. Plus vite vous reconnaitrez que vous êtes une vallée d’ossements desséchés, plus rapidement vous serez réveillé. Peu importe vos expériences passées. Qu’en est-il de vous aujourd’hui ? Souvent, je dois confesser à Dieu –  O Père, je suis au point mort, et si sec ! Parfois je l’exprime en pleine réunion de prière ! Les gens sont choqués les prédicateurs ne devraient surtout pas admettre qu’ils sont à sec. J’aurais envie de répondre : – Laissez-moi me repentir. Jésus est le sauveur des gens faibles. Ne me privez pas de ce qui me qualifie pour être vivifié par Christ ! Voilà le genre de réveil qui me convient : une bénédiction qui intervienne maintenant même, la grâce qui puisse en cet instant redonner la vie à des os secs. […]

Ibid

Espérance d’un peuple

Le peuple se lamentait :  – Nos os sont desséchés, note espérance est détruite. La situation s’applique en premier à Israël. Une terrible calamité les a frappés. Ils ont refusé de se repentir, de revenir à Dieu, et l’Éternel a envoyé contre eux Nebucadnetsar. Toute la nation a été emmenée en captivité. Ils végètent en pays étranger, esclaves de leurs vainqueurs. Ils songent à leurs villes détruites, à leurs champs dévastés, au temple du Seigneur réduit en cendres. Ils se posent la question  : – Pourrons- nous être restaurés, notre nation revivra-t-elle jamais ?

Ibid

Tout n’est-il pas fini ?

Il est vrai, remarquaient certains, que Jérémie a parlé d’un retour après soixante-dix ans, mais je ne vois pas comment c’est réalisable. De toute façon, je n’ai jamais compris Jérémie !  Et de répéter : – Nos os sont desséchés, note espérance est détruite !

Alors Dieu dit : – C’est bien, je vous prends au mot.Vos os sont desséchés ? Ezéchiel, donne-leur la vision de la vallée remplie d’ossements ! Et tout le message annonce que leur espérance n’est pas anéantie, que les pensées de Dieu à leur égard sont des pensées de paix et non de malheur, pour leur donner un avenir béni. Dieu allait tenir ses promesses de grâce, accomplir l’impossible, les ramener dans leur pays, restaurer leur nation, rebâtir le temple. C’est une merveilleuse vision d’espérance […]  Spurgeon, dans son magnifique sermon sur Ezéchiel 37.11-12, remarque que le verset 11 contient une parole de vérité :

Ibid

Nos os sont desséchés !

Lorsque vous confessez à Dieu : – Je suis à sec ! , c’est la vérité, car vous l’êtes bel et bien. Heureux l’homme qui admet son état réel sans tourner autour du pot, sans chercher des excuses ! Cependant, ajoute Spurgeon, ce texte présente une parole de mensonge  – Notre espérance est détruite !  Cette affirmation est toujours fausse. Rien n’est jamais perdu quand on possède un Sauveur tout puissant. Peu importe où vous en êtes, et quelle est la situation de votre communauté. Seul le diable vous dit : – Votre espérance est détruite, il ment. Mais voici la parole de Dieu, une parole de grâce J’ouvrirai vos sépulcres, et je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple, et je vous ramènerai dans le pays d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Eternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres (Ezéchiel 37.12- 13).  Alors votre coeur éclatera de louange : – Jamais je n’aurais cru que cela pouvait se produire, l’incroyable est arrivé, la grâce m’a atteint, même moi ! Elle m’a refait à neuf, a transformé ma situation. Quel merveilleux Sauveur je possède en Jésus !

2° L’histoire de l’Église

Nairobi

Je ne vais pas faire un cours d’histoire… Mais je me suis rendu en 1996 à Nairobi au Kenya pour assister à un congrès de réveil, prolongement historique de ce fameux Réveil de l’Afrique de l’Est. Difficile de raconter comment j’ai vu, observé, les fruits de l’action du Saint-Esprit, dans le coeur des chrétiens, des leaders, tout comme les nombreuses conversions… Bref j’ai « vu » le réveil ! Ce congrès m’a profondément marqué spirituellement.

Je te recommande, si tu en à l’occasion, trois messages sur la plénitude du Saint-Esprit, dans la série Réveil de l’Afrique de l’Est ici (Clique sur l’onglet « séries » puis choisi Réveil de l’Afrique de l’Est.

Ailleurs

Plusieurs autres sites relatent différents réveils survenus dans l’histoire de l’Église qui obligent à considérer que Dieu peut à tout moment réveiller sont peuple :

  http://sentinellenehemie.free.fr/index.html  

https://www.promesses.org/le-reveil-evangelique-en-russie/

3° Les obstacles ?

Tu auras remarqué ce que souligne Roy Hession : les leaders ne doivent surtout pas reconnaitre qu’ils sont les premiers à avoir besoin de réveil !  Est-ce que tu vérifies cela autour de toi ou pour toi-même ? Sommes nous les premiers à résister à la voix du Saint-Esprit ?

Un besoin biblique 

Dans l’histoire de l’Église, le terme de réveil, dans son sens le plus biblique, a signifié une œuvre souveraine de Dieu dans laquelle toute une région de nombreuses églises, de nombreux chrétiens, a été soulevée de l’indifférence spirituelle et de la mondanité pour aboutir à la conviction du péché, à des désirs sincères de plus de Christ et de sa parole, à l’audace du témoignage, à la pureté de la vie, à de nombreuses conversions, à un culte joyeux, à un engagement renouvelé dans les missions. Vous sentez que Dieu s’est déplacé ici. Au fond, le réveil, c’est Dieu qui fait parmi de nombreux chrétiens au même moment ou dans la même région, généralement ce qu’il fait tout le temps dans la vie de chaque chrétien qui est sauvé et renouvelé individuellement dans le monde entier.

John Piper https://www.desiringgod.org/interviews/what-is-revival-and-where-do-we-find-it

Les églises sont-elles prêtes ?

Récemment j’ai assisté à une formation durant laquelle le pasteur Gilles Boucomont a dit en substance 

Pourquoi Dieu n’accorde pas le réveil ? Parce que nos Églises ne sont pas préparées à accueillir un grand nombre de personnes. Pas équipée pour accompagner et former tout ceux qui arriveraient en nombre…

Gilles. Boucomont cité de mémoire.

Et si l’« éloignement » de l’Église du plan de Dieu était un frein à son action puissante par un réveil ?

J’espère avoir répondu à ta question. Avec toi je place ma confiance en la grâce ineffable de Dieu et réclame l’action de son Esprit dans les coeurs… à commencer par le mien !

Cet article pourrait vous intéresser :

Précédent

Suivant