L’intégrité au coeur du caractère du leader

Robert Clinton, dans son ouvrage La croissance du leader, établi que chaque leader spirituel, doit passer trois tests lors de sa croissance spirituelle, qui attestent de son caractère.

Le caractère défini par l’intégrité

Garde ton cour plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie.

Proverbes 4: 23

En tant que leaders, notre plus grand défi est de développer un caractère saint. Warren Wiersbe aborde ce problème :

Sans le caractère, le ministère n’est rien d’autre qu’une activité religieuse ou, pire encore, un commerce religieux. Ô mon âme, ne te laisse pas abuser, écrivit Henry Martyn, ton œuvre principale sur la terre, c’est d’arriver à la sanctification. Quelqu’un demanda au financier J.P Morgan quelle était la meilleure garantie qu’un client pouvait lui donner : Son caractère , répondit-il. G. Campbell Morgan était à cheval aux côtés de D. L. Moody […] lorsque celul-ci lui demanda : – Qu’est-ce que le caractère, en fait ?  Morgan savait que l’évangéliste voulait répondre à sa propre question, il patienta donc ; –  Le caractère, dit Moody, est ce qu’un homme est dans l’obscurité…

Warren Wiersbe Principles, Leadership, Hiver, Volume 1 page 81-82

Wiersbe à capturer en un mot l’essence d’un caractère saint : l’intégrité […] Toute réflexion sur les qualifications bibliques pour le leadership converge vers le concept d’intégrité – adhésion inconditionnelle à un code de valeurs (morales, artistiques ou autres) qui se révèle dans la sincérité, l’honnêteté et la franchise, en évitant toute tromperie ou superficialité. 

La capacité donnée par Dieu de mener un groupe comprend deux parties : les dons et le caractère. L’intégrité est le coeur du caractère.

Le test de Daniel

Un leader émergent prend conscience de l’importance de cette qualité au moyen de vérifications de l‘intégrité. Avec ce test Dieu évalue les intentions de la personne dans le but de façonner son caractère. C’est aussi un tremplin pour l’extension de la sphère d’influence. Une vérification de l‘intégrité comporte trois parties : le défi qui mesure la cohérence des convictions personnelles, la réponse au défi et l’expansion du ministère qui en résulte. En Daniel 1 : 8-21, Daniel subit une vérification de l’intégrité qui aurait pu lui coûter la vie. Prenez le temps de relire le texte.

Daniel, un adolescent qui vivait loin de chez lui et de toute influence parentale, a été obligé de décider si les convictions avec lesquelles il avait grandi étaient aussi les siennes. Dans ce cas, la conviction personnelle était une règle religieuse liée à la nourriture. Il était sous pression pour violer cette conviction, mais il a tenu bon (c’est la réponse). Dieu lui a donné des relations qui lui ont permis d’échafauder un plan pour ne pas mettre en péril cette conviction. Dieu a honoré son caractère ferme. Daniel et ses amis étaient respectés pour leur connaissance et leurs compétences, et on leur a donné des postes très haut placés. Cette promotion à une position stratégique est un exemple d’expansion, qui est le troisième élément d’une vérification de l‘intégrité.

Daniel a tenu bon et il a vu Dieu fournir une solution. Plus tard, cela lui a permis de tenir ferme dans des moments encore plus durs. On peut donc trouver dans ce passage les trois éléments de la vérification de l’intégrité.

Vérifications de l’intégrité

Étant donné que le développement du caractère a plusieurs facettes, il existe de nombreuses vérifications de l’intégrité. En voici quelques exemples : les valeurs (qui déterminent convictions), la tentation (qui teste la conviction), le conflit avec la vision du ministère (qui teste la foi), un choix face à différentes directions (qui teste l’appel), la persécution (qui teste la fermeté), la loyauté (qui teste la fidélité) et la restitution (qui teste l’honnêteté).

Les vérifications se manifestent de différentes manières. Certaines testent le respect d’une promesse ou d’un vœu, assurent l’engagement à une vision ou un ministère, permettent la confirmation de la force du caractère et affirment la foi. D’autres établissent des valeurs personnelles, enseignent la soumission et mettent les gens en garde contre l’importance de la responsabilité que nous avons devant Dieu.

Amy Carmichael

Les exemples suivants sont tirés de la vie de leaders dans leurs jeunes années, avant même qu’on ne les considère comme tels. Comme vous et moi, ils ont beaucoup appris sur leur caractère et leur intégrité lors de situations et expériences de la vie de tous les jours. Patricia Reid et Norma Van Dalen décrivent une vérification de l‘intégrité chez la jeune Amy Carmichael, fondatrice de la Dohnavur Fellowship (la célèbre société missionnaire qui travaillait auprès des enfants du temple en Inde).

Les leçons qu’Amy avait apprises concernant les valeurs et les priorités de la vie furent souvent bousculées au cours de ces années de préparation. Un jour qu’elle achetait des vêtements avec sa mère, Amy fut testée sur ces convictions. Alors que le couturier apportait ses plus belles créations, la jeune fille sentit les convictions de l’Esprit saint quant à cette robe « extravagante et inconfortable ». À la surprise de sa mère et du couturier, Amy obéit à cette voix encore toute petite et résista à la tentation d’une robe magnifique, mais dont elle n’avait pas réellement besoin. Cette leçon posa les bases du mode de vie très simple que mènerait Amy Carmichael concernant ses besoins personnels.

Patricia Reid et Norma Van Dalen

C’était une vérification de l’intégrité. Ce test a permis d’établir une valeur personnelle malgré un mode de vie très simple. Dieu savait qu’Amy en aurait besoin pendant ses cinquante-cinq ans sur le terrain missionnaire en Inde.

Carlton Booth

Dans son autobiographie On The Mountain Top, Carlton Booth relate la vérification de l’intégrité qui s’est produite juste après sa conversion.

Je m’étais converti à Christ peu de temps avant d’aller travailler pour Sears, mais, alors que j’étais tout seul au deuxième étage, je me trouvai soumis à une forte tentation. Certaines des commandes que je recevais des étages supérieurs comprenaient des boîtes de chocolats non emballées, et je me persuadai qu’un chocolat par-ci par là, dérobé de la couche du milieu, passerait inaperçu… À l’époque, les sucreries étaient un luxe que l’on ne pouvait pas s’offrir. Cela rendait la tentation si irrésistible que j’y cédai plusieurs fois.

Carlton Both on the Montaine top, Tyndale, page 32

La conscience de Booth commença à le travailler. Le Seigneur le convainquit d’avouer ses actes à son superviseur. Il économisa un dollar afin de payer pour les chocolats qu’il avait pris, puis il se confronta à son chef. L’histoire finit comme suit : 

Quand je lui dis que je me sentais coupable, il ne me sermonna pas ni ne me félicita. Son regard perçant me fixa et il il me dit : – Eh bien fiston, que veux-tu que je fasse de cet argent ? Le lui dis que cela n’avalt aucune importance, mais que je désirais être soulagé de ce qui m’avait troublé depuis longtemps. Il prit donc l’argent et dit calmement, avec je, pense, une once de compassion : –  Je remettrai cela au bureau en notant « argent de la conscience ! 

ibid page 33

Cet incident a testé Booth dans le domaine de la restitution. Il a permis d’affermir la valeur de l’honnêteté. Dieu a plus tard utilisé Booth dans un ministère d’évangélisation par la musique ainsi que dans un ministère de formation. 

Manquer le test 

Certaines personnes ne réussissent pas la vérification de l’intégrité. Saül, le premier roi d’Israël, manquait d’intégrité. 1 Samuel 15 raconte cette triste histoire. Dieu dit à Saul d’anéantir les Amalécites et de détruire toutes leurs possessions. Saül remporta la victoire mais laissa la vie à certains hommes et garda leurs possessions. Il échoua à la vérification de l’obéissance, mais le vrai problème dépasse l’obéissance et révèle le manque d’intégrité dans ses intentions. Les premiers mots de Saül à la rencontre de Samuel furent : 

Que Dieu te bénisse Samuel ! Jai obéi au commandement de Dieu. Puis Samuel répondit : Alors pourquoi est-ce que j’entends les bœufs meugler et les moutons bêler ? 

1 Samuel 15:13-14. 

Samuel confronta Saül et lui dit que Dieu l’avait rejeté Dieu n’utilisera pas un leader qui manque d‘intégrité.

Les problèmes qui surviennent dans la jeunesse ont toute leur importance. Il est essentiel pour un leader de vérifier l’intégrité, surtout lors de ses premiers pas dans le ministère. Étant donné l’importance et l’utilisation de ces tests, il semble évident qu’un principe de leadership majeur entre en jeu: l’intégrité est le fondement d’un leadership efficace, elle doit être inculquée très tôt dans le caractère d’un leader. 

Un leader émergent qui ignore ce principe encourt un grand risque.Ceux qui répondent de manière adéquate à la vérification de l’intégrité pourront avancer dans le développement de leur leadership.

Et vous ?

Pour mieux comprendre leurs principes, répondez aux questions suivantes :

1. Quelle est la vérification de l‘intégrité que subit Paul en Actes 20 : 22-23 ? À quel genre de vérification de l’intégrité cela correspond-il ?

2. Pouvez-vous identifier l’exemple d’une vérification de l’intégrité dans votre propre vie ou chez une personne pu observer ? Quelle conclusion tirer-vous ?

La croissance du leader

Extraits choisis de « La croissance du leader » Robert Clinton

Pages 59 à 65

Avec l’aimable autorisation de BLFÉditions

Précédent

Suivant