Vos défaillances : qualification pour un ministère plus grand ?

0 Partages

Je viens de connaitre un échec cuisant , une défaillance, dans ma marche avec Christ, et mon rôle de mentor. Lors d’une conversation, je me suis montré incapable d’écouter véritablement, impatient, pas maître de moi… Mes préjugés et d’autres dispositions naturelles de mon coeur, peu reluisantes pour quelqu’un qui se voit comme leader spirituel ! Une vraie désolation Igniatienne, j’étais éloigné de Dieu durant cette conversation. Heureusement, autre frère avait, la veille, attitré mon attention sur un passage de l’Évangile qui formule un principe : Vos défaillance : qualifications pour un ministère plus grand ? (Ce qui, en aucun cas, ne légitime le péché, soyons clair !)

Cette expérience m’a semblé s’inscrire dans la suite de l’article de la semaine dernière : Le leader spirituel peut-ol être vulnérable ?

Les faits 

 [ Le Seigneur dit : ] Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le blé. Mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas; et toi, quand tu seras revenu à moi, affermis tes frères.

Luc 22 : 31 & 32.

 Christ plein de bonté

Simon, Simon,…. Pierre a-t-il été l’un principaux protagonistes du débat et de la dispute pour savoir qui était le plus grand, mentionnés dans les versets qui précèdent ? Jésus s’adresse-t-il à lui parce qu’il est un peu le porte-parole des apôtres ? Pour rendre ses disciples humbles, vigilants et bienveillants les uns envers les autres, le Christ leur révèle que Satan cherchait à les détruire tous par ses tentations. 

[…] Satan vous a demandés, ou recherchés ; ou a demandé la permission, comme le traduit le Dr. Campbell ; de vous cribler comme le blé. De vous assaillir par des tentations furieuses et violentes, ou de vous éprouver jusqu’à l’extrémité. […] Mais moi, prévoyant le danger auquel toi, Pierre, tu seras particulièrement exposé, j’ai bien voulu t’en préserver par ma vigilance, et j’ai prié pour toi, car tu seras de tous mes disciples celui qui courra le plus grand danger, afin que ta foi ne défaille pas, entièrement.

Barnes

Tous fragiles !

Notre Seigneur adresse son discours à Pierre, comme à quelqu’un qui, ainsi qu’il apparaîtra par la suite, avait une plus grande confiance en lui-même que les autres, et comme à quelqu’un dont il prévoyait qu’il tomberait plus bas que les autres ; bien qu’il semble que dans son discours il ait eu égard à eux tous, car le mot  » vous  » est au pluriel.

Matthew Poole

Rien ne présage plus sûrement la chute d’un disciple du Christ [d’un leader] que la confiance en soi, le mépris des avertissements et le mépris du danger. Si nous ne veillons pas et ne prions pas en permanence, nous risquons d’être entraînés au cours de la journée dans les péchés contre lesquels nous étions le plus résolus le matin.

Matthew Henry

Vous aussi, vous avez vécu un échec, une chute, qui vous a déstabilisé.e, fait douter de vous-même, de vôtre qualification de leader spirituel ? Lisez la suite !

Quand tu seras revenu 

Mais (dit notre Sauveur) j’ai prié pour que ta foi ne défaille pas. Il y a une défaillance totale et une défaillance partielle de la foi. La foi de Pierre a failli en partie, mais la semence de Dieu demeurait en lui, sa foi n’a pas entièrement failli : il en sera de même pour la foi de tout vrai disciple du Christ.

Lorsque tu seras converti, fortifie tes frères, c’est-à-dire lorsque Dieu t’aura relevé de ta chute et t’aura fait voir ton erreur, améliore ton rétablissement des pièges du diable, en recommandant aux autres de prendre garde à une trop grande confiance en eux-mêmes, et en les encourageant à ne pas désespérer, même s’ils tombent eux aussi dans la tentation, mais que la grâce de Dieu leur suffise.

Matthew Poole

Je l’ai dit, il ne s’agit nullement de légitimer, justifier, le péché. Jésus le dit clairement : quand tu seras revenu ! Donc il y a un chemin de pardon et de guérison. Cette étape sera confirmée sur la plage – Jean 21- où Jésus testera l’amour et la foi de Pierre. Et si vous observez bien ce texte, si Jésus pose 3 fois la fameuse question à Pierre : –Pierre m’aimes-tu ? Jésus confiera à Pierre sa mission pastorale dès la première réponse hésitante de son disciple… Il la confirmer à chacune des réponses de l’apôtre ! La promesse de ce voir confier cette tâche était cependant déjà promise en Luc. Quelle perspective encourageant pour chacun de nous !

Quand tu seras converti, renouvelé dans la repentance, revenu à ton devoir. Quand tu seras remis de ta chute, et confirmé à nouveau dans la foi et la sainteté ; fortifie tes frères !

Matthew POole

Fortifier tes frères

Fortifie ceux qui sont faibles dans la foi, ébranlés dans leur esprit par l’épreuve qui approche. Ceux qui sont prêts à abandonner le service qu’ils ont entrepris. Quand ta propre foi sera affermie, travaille à confirmer la foi des autres et à les affermir. Ils sont eux aussi en danger permanent de pécher. Utilise ton expérience pour les avertir du danger, pour les réconforter et les soutenir dans leurs tentations.

Quand tu auras trouvé la miséricorde, encourage les autres à espérer qu’ils la trouveront eux aussi. Et tout le reste de tes jours, fais tout ton possible, en paroles et en actes, pour engager tous ceux sur qui tu as quelque influence à adhérer à ma cause, au milieu des plus grandes difficultés, et surtout en leur donnant l’exemple d’une foi et d’une force d’âme éminentes.

Matthew Poole

Vos défaillances ; qualification pour un ministère plus grand ?

Mac Laren souligne une vérité dans ce texte :

L’amour le plus sincère, le désir le plus vrai de suivre Jésus, la foi la plus ferme, peuvent être dépassés et l’ensemble d’une vie contredit pour un temps. […] S’il est vrai que Pierre pensait, jusqu’au fond de son coeur, tout ce qu’il a dit lorsqu’il a déclaré : « Je donnerai ma vie pour toi », alors que, quelques heures plus tard, la triste prophétie de notre Seigneur s’accomplissait : « Tu me renieras trois fois », retenons la leçon, non pas pour atténuer notre horreur du péché, mais d’une part pour couper l’herbes sous le pied de notre propre confiance en nous-mêmes, et d’autre part pour juger avec amour et tendresse les fautes de nos frères.

Le visage de l’apôtre avait été tourné dans le mauvais sens pendant un certain temps, et il avait besoin de faire volte-face afin de renouveler l’ancienne direction de sa vie. Il est revenu pour deux raisons : d’une part, parce que le Christ a prié pour lui et, d’autre part, parce qu’il s’est « retourné lui-même ». En effet, le seul moyen de revenir est de passer par la vallée des pleurs et le chemin sombre de la repentance.

Lorsque qu’on lit les épîtres de Pierre, avec sa trahison en filigrane, il semble bien que sa chute l’ait qualifié pour un ministère plus grand. 

Les deux épîtres de Pierre et toute sa vie montrent qu’il était attentif à ce commandement de Jésus ; et dans sa mort, il a manifesté sa profonde aversion pour cet acte de terrible culpabilité qu’est le reniement de son Seigneur béni, en demandant à être crucifié la tête en bas, comme indigne de souffrir de la même manière que le Christ.

Matthew Henry

Retenons la leçon, non pas pour atténuer notre horreur du péché, mais d’une part pour couper l’herbes sous le pied de notre propre confiance en nous-mêmes, et d’autre part pour juger avec amour et tendresse les fautes de nos frères.

Mac Laren

Ce que nous apprenons :

1. Que l’une des raisons pour lesquelles on permet aux chrétiens de tomber dans le péché est de montrer leur propre faiblesse et leur dépendance à l’égard de Dieu,

2. Que ceux qui sont tombés dans le péché doivent se servir de leur expérience pour avertir les autres et les empêcher de suivre la même voie. 

Matthew Henry

Des leaders honnêtes avec leur péché et leur échecs 

Jonas, qui fuit la mission confiée par Dieu, et finit par l’accomplir à contre-coeur avant de s’en prendre à Dieu !

David, qui confesse ses péchés, en toute transparence, dans un texte qui célèbre le pardon de Dieu…  pour un meurtrier adultère ! Le Psaume 51 sera repris en choeur par tout le peuple !

Esaïe, qui confesse son péché, sur les lèvres duquel l’ange applique un charbon ardent. Qui entend la voix de Dieu « Qui enverrai-je ? » et qui, les lèvres boursoufflées et sanguinolentes, ose répondre : «  Moi Seigneur… » !

Fortifiez, vous aussi, vos frères et soeurs !

Cet épisode de l’Évangile vous a encouragé-e, fortifié.e ? C’est Simon Pierre, par son exemple de repentance-restauration qui vous a encouragé-e ! , comme tous ceux qui ont pu lire :

Et vous tous, dans vos relations mutuelles, revêtez-vous du tablier d’esclave, je veux dire de l’humilité : soyez prêts à vous servir les uns les autres, car l’Écriture déclare : Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu, pour qu’il vous élève quand le moment sera venu. 

1 Pierre 5 : 5 & 6 Parole vivante 

Pierre, le renégat, a encouragé des générations de disciples, de leaders ! Et vous : allez vous vous laisser conduire par le Saint-Esprit ,pour fortifier et encourager ceux que vous accompagnez à partir de vos échecs et de vos chutes ?

0 Partages

Précédent

Suivant